Dr Benjamin Moulin, dernière mise à jour février 2024

Catheterisme tubaire rétrograde: un traitement mini-invasif de l’infertilité par obstruction tubaire

Traitement délivré directement par voie utérine

Hospitalisation d'1/2 journée. Retour à une vie normale en 24 heures

Ré-ouverture des trompes grâce au cathétérisme sélectif

Qu’est ce que l’infertilité d’origine tubaire?

Anatomie

Les trompes de Fallope sont des structures tubulaires qui relient de chaque côté les ovaires à l’utérus. Lors de la fécondation, le spermatozoïde pénètre un ovule dans l’ovaire pour donner un ovocyte. Celui-ci progresse ensuite dans la trompe jusqu’à l’utérus pour poursuivre son développement. Le rôle des trompes est donc crucial dans le processus de fécondation.

Infertilité d’origine tubaire

L’infertilité est un problème multifactoriel. Parmi les causes d’infertilité, on retrouve l’obstruction tubaire qui correspond à des trompes bouchées, empêchant ainsi la rencontre entre le spermatozoïde et l’ovule lors d’une fécondation classique. Cette obstruction peut toucher la partie proximale ou distale de la trompe.

Les causes de l’infertilité tubaire

  • Obstruction tubaire post-infection

Les séquelles d’infection pelvienne sont la première cause d’obstruction tubaire. Ces infections sont souvent des IST (infection sexuellement transmissible) et peuvent être symptomatique (écoulements, fièvre, douleurs) ou pas. Elles entraînent une inflammation, qui va ensuite conduire à un amincissement cicatriciel des trompes, voir une occlusion complète.

  • Occlusion tubaire par synéchies

Les synèchies sont des adhérences à la jonction entre la trompe et l’utérus qui font généralement suite à une intervention chirurgicale endo-utérine, comme un curetage utérin.

  • Occlusion tubaire par maladie de la trompe: bouchon muqueux, polypes, endométriose

Ces différentes affection entraînent également une obstruction tubaire.

Infertilité par obstruction tubaire

Cathétérisme tubaire, en quoi consiste le traitement?

But de l’intervention

Le but de l’intervention est de réouvrir la trompe bouchée, afin de permettre à l’ovocyte de descendre dans l’utérus pour poursuivre sa croissance.

→ Le fonctionnement

L’intervention est réalisé sous guidage rayon X. Dans un premier temps, la cavité endo-utérine est opacifiée afin de repérer l’origine des trompes. L’opérateur va ensuite insérer un cathéter dans l’utérus puis à l’origine de la trompe. Différentes techniques sont ensuites disponibles pour réouvrir la trompe, notamment le passage d’un petit fil guide.

 

Les avantages d’un traitement peu invasif

Le cathétérisme tubaire est un traitement très peu invasif. En effet, l’accès se fait par le col de l’utérus à travers le vagin avec mise en place simplement d’un petit cathéter dont le diamètre est de quelques milimètres. Il n’y a donc pas de nécessité d’incision ou d’abord chirurgical. Les suites de l’intervention sont très simples, avec une reprise de la vie habituelle dès le lendemain, et un taux de complication très bas. Par ailleurs, l’examen est généralement réalisé sous sédation consciente (l’anesthésiste passe des produits pour « shooter » la patiente et la détendre, sans nécessité d’une anesthésie générale). Ceci rend l’intervention parfaitement indolore, tout en évitant une anesthésie générale.

Traitement de l’infertilité par cathétérisme tubaire, comment se déroule l’intervention?

L’ENVIRONNEMENT

L’intervention se déroule dans une salle de bloc équipée d’une table de radiologie de dernière génération qui permet de limiter au maximum l’irradiation. Il n’est pas nécessaire d’avoir recours à une anesthésie générale, une sédation consciente ou une anesthésie locale sont suffisantes.

La technique

Une fois la patiente endormie, l’opérateur met en place un petit cathéter (quelques millimètres de diamètre) dans l’utérus par voie vaginale. Du produit de contraste est ensuite injecté pour repérer l’origine de la trompe bouchée. Celle-ci est ensuite débouchée à l’aide de différent système, notamment des fils guide, ou par injection direct dans la trompe à travers le cathéter.

A la fin de la procédure, les cathéters sont retirés. Il n’y a aucune cicatrice. Le produit de contraste disparaît en quelques minutes.

 

 Les suites opératoires

Le patient est surveillé 1 heure en salle de réveil, puis retourne dans sa chambre.

La sortie de l’hôpital peut se faire après 4 heures de surveillance, après vérification de l’absence de complication par le radiologue et l’anesthésiste.

 

 La dose d’exposition aux rayons X

Comme tous les examens d’imagerie, le cathétérisme tubaire entraîne une exposition aux rayons X. Grâce aux progrès technologiques et l’utilisation de machines modernes, celle-ci reste très faible. Le niveau de dose reçu lors d’un cathétérisme est en moyenne l’équivalent d’un trajet en avion de 2 ou 3 heures, ce qui est tout à fait négligeable.

Traitement de l’infertilité par cathétérisme tubaire, quels résultats?

Taux de réussite

Le cathétérisme tubaire sélectif est réalisable chez environ 95% des patients, avec dans 80% des cas un cathétérisme bilatérale possible et dans 20% des cas un cathétérisme au moins unilatéral. Dans 5% des cas environ il est impossible de cathétériser les trompes, soit en raison d’une malposition de l’utérus, soit en raison d’une occlusion infranchissable à l’origine de la trompe.

 

 Résultats sur la fertilité

Les résultats sur la fertilité sont toujours difficiles à interpréter étant donné le caractère multifactoriel de la fertilité, incluant en sus les caractéristiques de chacun des partenaires, et leur compatibilité. Néanmoins les résultats après cathétérisme tubaire sont encourageants.

  • Taux de grossesse après cathétérisme tubaire

Selon les études, le taux de grossesse après succès d’un cathétérisme tubaire varie entre 21 et 48%, avec un taux amélioré en comparaison aux patientes qui n’ont pas bénéficié du cathétérisme. En moyenne, le taux de grossesse après cathétérisme tubaire sélectif est autour de 30%, ce qui est comparable à la population générale. Encore une fois, ces chiffres sont néanmoins à adapter à l’âge, au contexte au partenaire et aux autres facteurs potentiels d’infertilité.

Références:

Thurmond AS and al. Selective salpingography and proximal tubal recanalization by community radiologist. J Women Imaging 2000

Papaioannou S and al. Diagnostic and therapeutic value of selective salpingography and tubal catheterization in an unselected infertile population. Fertil Steril 2003

Woolcott R et al. A randomized, prospective, controlled study of laparoscopic dye studies and selective salpingography as diagnostic tests of fallopian tube patency. Fertil Steril 1999

Rouanet JP et al. Salpingographie sélective et radiologie interventionnelle tubaire. In : Ardaens Y, Cornud F eds. Imagerie et infertilité du couple. Paris : Masson ;

Après cathétérisme tubaire réussi, les études retrouvent des taux de grossesse similaires à la population générale

 Les praticiens de l’Institut pour le cathétérisme tubaire

Hôpital Américain, 55 Bd du Château, 92200 Neuilly Sur Seine

Cathétérisme tubaire, quels sont les complications ou effets indésirables du traitement?

Le risque de complication majeure d’un cathétérisme tubaire est quasi-nul, inférieur à 0.5%.

Quelques complications mineures peuvent survenir, dans moins de 5% des cas, notamment quelques saignements ou une infection.

Des antibiotiques sont injectés au moment de l’intervention ou pris par voie orale juste avant pour éviter au maximum le risque d’infection.

Contact

Localisation

Hôpital Américain, 55 Bd du Château, 92200 Neuilly Sur Seine