Nevrome de Morton: symptômes, causes, diagnostic et traitements

Le nevrome de Morton est la cause la plus fréquente de douleurs de l’avant-pied. Il s’agit d’un renflement focal sur un nerf coincé entre les têtes des métatarsiens (os de l’avant pied) qui touche préférentiellement le 3ème espace entre la tête des 3 et 4ème métatarsiens. Il s’agit d’une pathologie fréquente, non grave (le névrome de Morton n’est pas un cancer), mais source de handicap majeur pour les patients avec retentissement fonctionnel (déplacement, activités sportives) et social (nécessité de port de chaussures adaptées type basket larges). Il existe plusieurs traitements, incluant le traitement médical (semelles orthopédique, adaptation des chaussures), la cryothérapie (destruction du névrome par le froid) ou la chirurgie.

 

Points clés :

Le nevrome de Morton est une maladie très fréquente, dont la fréquence augmente avec l’âge

Il est lié à un nerf coincé entre les os de l’avant-pied

Le nevrome de Morton n’est pas un cancer

La cryothérapie permet la destruction du nodule à l’aide d’une fine aiguille millimétrique insérée sous contrôle échographique et radiologique dans l’avant pied, sous anesthésie locale

La chirurgie est un traitement plus invasif, qui permet néanmoins lorsque ceux-ci sont présents de corriger d’éventuels troubles statiques associés

Nevrome de Morton, quels sont les symptômes ?

D’un point de vue extérieur, le névrome de Morton est invisible : il n’y a pas de boule palpable par exemple. Les symptômes habituels sont :

Une sensation douloureuse, comme si un clou était planté dans la partie avant de la voute plantaire

Une brûlure sous le pied, au niveau de la plante

Des fourmillements, picotements, ou engourdissements dans les orteils, qui peuvent même parfois s’étendre dans la jambe

Les symptômes ont tendance à être majorés après le port prolongé de chaussures étroites, la pratique d’une activité physique, ou la station debout. Au contraire le massage de la zone ou l’arrêt de l’activité contraignante améliorent les symptômes.

 

 

Quelles sont les causes et facteurs de risque du nevrome de Morton ?

Le nevrome de Morton est une hypertrophie localisée d’un nerf, qui survient habituellement suite à une irritation, une pression ou une blessure sur un des nerfs de l’avant-pied.

Les facteurs de risques sont :

Le port de chaussures à talons hauts, de chaussures trop serrées ou mal ajustées qui vont avoir tendance à augmenter les contraintes sur l’avant-pied

Les activités sportives exerçant de fortes pressions sur l’avant pied. On peut citer des sports comme la course à pied, ou des sports nécessitant des chaussures serrées comme par exemple le ski ou l’escalade

Les malformations du pied : pied plats ou creux, hallux valgus

 

 

Comment fait-on le diagnostic d’un nevrome de Morton ?

Le diagnostic peut être évoqué devant les symptômes sus-cités. A l’examen clinique, on retrouve une douleur avec décharges électriques à la palpation de la zone douloureuse.

L’échographie permet la plupart du temps de faire le diagnostic puisqu’elle met en évidence la présence d’un nodule en regard de l’espace inter-métatarsien concerné. Elle permet parfois également le diagnostic d’une seconde pathologie comme une bursite. L’IRM est souvent nécessaire avant traitement par cryothérapie, afin de réaliser une cartographie complète des névromes.

Une radiographie peut éventuellement permettre d’explorer une pathologie du pied sous-jacente comme une malformation de la voûte plantaire.

 

Névrome de Morton, quels sont les traitements ?

Le traitement médical doit être systématique. Il associe des conseils de chaussages (chaussures larges à l’avant), la confection d’orthèses plantaires (semelles adaptées, pour décharger l’avant pied), et dans certains cas une infiltration de corticoïdes.

La cryothérapie est un traitement mini-invasif, qui consiste à congeler le névrome à l’aide d’une aiguille qui est mise en place sous contrôle radio- échographique, et dont l’extrémité est ensuite refroidie à -180°. Cette technique de traitement offre d’excellents résultats avec un très bon profil de tolérance. Elle permet un retour à une vie normale en 24 à 48 heures. En revanche, elle ne permet pas de prendre en charge un éventuel trouble statique de l’avant pied associé.

 

La chirurgie est indiquée lorsque les traitements médicaux sont en échec, ou dans certains cas en alternative à la cryothérapie, lorsqu’il faut par exemple corrigé un trouble statique du pied associé.

Il existe plusieurs technique chirurgicale :

  • La libération du nerf par neurolyse, qui ne retire pas le névrome mais va simplement libérer le nerf afin de limiter les frottements
  • L’ostéotomie, qui va sectionner l’os pour corriger un trouble statique de l’avant pied, à laquelle s’ajoute une libération du nerf par neurolyse
  • Certaines équipes pratiquent la chirurgie percutannée qui associe également ostéotomie et neurolyse
  • Enfin, la résection du nerf permet de retirer le névrome, néanmoins il existe un risque de formation d’un névrome d’amputation qui est une forme de repousse du névrome.

 

 

Des questions sur le nevrome de Morton?

Contactez nous pour rencontrer un praticien en consultation