EMBOLISATION DU SYNDROME DE CONGESTION PELVIENNE (VARICES PELVIENNES)

L'embolisation permet le traitement des varices et du syndrome de congestion pelvienne, à l'aide de colle biologique ou de sclérosant, qui sont injectés avec précision dans les veines pathologiques, grâce au guidage par imagerie.

Traitement délivré au travers d'un cathéter inséré dans une veine du bras

Hospitalisation pendant 3 heures. Retour à une vie normale en 24 heures.

Aucun effet sexuel secondaire.

Embolisation du syndrome de congestion pelvienne (varices pelviennes), qu’est ce que c’est?

Principe

L’embolisation du syndrome de congestion pelvienne (qu’on appelle aussi parfois syndrome de congestion pelvienne) est un traitement consistant à occlure les veines pathologiques du pelvis. La procédure se déroule exclusivement par voie endovasculaire, c’est à dire à travers les vaisseaux, sans incision chirurgicale. Il peut s’agir d’une seule veine ou d’un réseau variqueux. Généralement les varices surviennent de façon plus fréquente à gauche, mais peuvent aussi atteindre la droite, ou être bilatérales.

Le fonctionnement

L’embolisation consiste à boucher les veines dilatées notamment les veines gonadiques à l’aide de différents agents chimiques: la colle biologique et le sclérosant sont privilégiés, car ils disparaissent totalement de l’organisme en moins de 3 mois, ce qui évite les douleurs résiduelles décrites avec d’autres techniques d’embolisation, notamment par coils.

Les avantages

L’intérêt principal de cette approche est tout d’abord son caractère mini-invasif. En effet, tout se fait au travers d’un cathéter inséré directement dans une veine du bras ou du plis de l’aine. L’intervention est indolore, ce qui permet de la réaliser sous anesthésie locale, ou une sédation consciente. Après une surveillance de 3 heures, la patiente peut rentrer à domicile. Le retour à une activité normale se fait habituellement dans un délai de 24 heures.

Embolisation du syndrome de congestion pelvienne

Les varices pelviennes correspondent à des dilatations anormales (flèches rouges) des veines du pelvis, prédominant à gauche

Embolisation du syndrome de congestion pelvienne (varices pelviennes), comment se déroule l’intervention?

L’ENVIRONNEMENT

L’intervention se déroule dans une salle de bloc équipée avec des machines de radiologie. Il n’est pas nécessaire d’avoir recours à une anesthésie générale, une anesthésie locale ou une sédation consciente sont suffisantes.

LA TECHNIQUE

Après avoir anesthésié la peau, le radiologue accède à une veine du plis du l’aine ou du bras selon les cas. A l’aide de cathéters, et sous contrôle radiologique, il navigue ensuite dans les vaisseaux pour effectuer une phlébographie, c’est à dire une cartographie du réseau veineux pelvien, afin d’identifier les veines pathologiques à traiter. Celles-ci sont ensuite bouchées, à l’aide d’une colle biologique ou de sclérosant.

A la fin de la procédure, les cathéters sont retirés, et le point de ponction ayant servi d’accès à la veine est recouvert d’un pansement. Il s’agit de la seule cicatrice (millimétrique) laissée par l’intervention.

LES SUITES

La patiente est surveillé 1 heure en salle de réveil, puis retourne dans sa chambre.

La sortie de l’hôpital peut se faire après 3 heures de surveillance, après vérification de l’absence de complication par le radiologue.

La patiente est ensuite revu en consultation 6 semaines plus tard avec un echo-doppler de contrôle.

Embolisation du syndrome de congestion pelvienne et des varices pelviennes en vidéo

Embolisation du syndrome de congestion pelvienne (varices pelviennes) quels résultats?

Toutes les études publiées retrouvent une amélioration des symptômes cliniques après embolisation.

La plus large série publiée à date (617 patients) retrouve un succès clinique dans 84% des cas après un suivi moyen de 59 mois, avec un indice de douleur (entre 0 et 10) passant de 7.63 en pré-embolisation à 0.91 en post-embolisation.

Une étude prospective sur une centaine de patientes a également montré une amélioration clinique dans plus de 90% des cas

L'embolisation du syndrome de congestion pelvienne offre une amélioration significative des symptômes douloureux, des symptômes sexuels, et de la qualité de vie.

Embolisation du syndrôme de congestion pelvienne, quels sont les effets indésirables du traitement?

Le risque de complication majeure suite à l’embolisation d’un syndrome de congestion pelvienne est pratiquement nulle, inférieur à 0.5%.

Quelques complications mineures peuvent survenir, dans moins de 3% des cas, avec parfois survenue de douleurs en lien avec l’occlusion de la veine (douleurs inflammatoires). Ces douleurs sont généralement bien calmées par des antalgiques simples comme le paracétamol, et un traitement anti-inflammatoire de quelques jours, qui est prescrit systématiquement après une embolisation.

Besoin de faire le point sur votre situation personnelle?

Contactez nous pour rencontrer un praticien en consultation

  QUESTIONS FREQUENTES

Faut il réaliser des examens avant l'embolisation?

Faut il réaliser des examens avant l’embolisation du syndrome de congestion pelvienne ?

Généralement le diagnostic est évoquer à l’interrogatoire.

L’écho-doppler permet de confirmer le diagnostic et d’éliminer une autre cause de douleurs ou d’infertilité. Celui-ci peut être réalisé directement en consultation par le radiologue qui vous reçoit en consultation.

Dans certains cas, une IRM peut être prescrite, notamment pour rechercher des diagnostics différentiels (adénomyose, endométriose, pathologie gynécologique autre).

Quelles sont les indications d'embolisation?

Quelles sont les indications d’embolisation du syndrome de congestion pelvienne?

L’indication est basée sur la confrontation entre le tableau clinique et les données d’imagerie. En effet, certaines patientes sont porteuses d’importantes varices pelviennes, restant asymptomatiques, alors que d’autres présentent des symptômes importants avec des varices peu marquées. C’est donc la juste corrélation entre symptômes et imagerie qui permet de poser les bonnes indication d’embolisation.

Existe-t-il des contres-indications à l'embolisation?

Existe-t-il des contres-indications à l’embolisation du syndrome de congestion pelvienne ?

Non, il n’existe pas de contre-indication formelle à l’embolisation.

Quels sont les risques et évènements indésirables pouvant survenir lors d'une embolisation?

Quels sont les risques et évènements indésirables pouvant survenir lors d’une embolisation du syndrome de congestion pelvienne?

Les 2 premiers jours après l’intervention peuvent être marqués par une petite gêne au niveau local, cédant après prise d’antalgique simple (paracétamol).

Les complications plus graves (hémorragie, infection) sont exceptionnelles avec les moyens de guidage moderne (ponction échoguidée, embolisation sous scopie).

Y'a-t-il des précautions à prendre après une embolisation?

Y’a-t-il des précautions à prendre après une embolisation du syndrome de congestion pelvienne? Comment se passe la convalescence?

Il n’y a pas de précaution particulière à prendre dans les suites d’une embolisation de varices pelviennes.

Le sport, les rapports sexuels et le port de charge lourdes peuvent être repris après 48 heures en absence d’évènement intercurrent.

Que faire en cas de problème dans les suites de l'intervention?

Que faire en cas de problème dans les suites de l’intervention?

l’Institut Français de Radiologie Interventionnelle dispose d’une astreinte avec un radiologue interventionnel joignable 7/7 jours,  24/24 heures.

Habituellement, le radiologue qui a effectué l’embolisation vous laisse également ses coordonnés.

Est ce que l'embolisation est un traitement efficace à long terme?

Est ce que l’embolisation du syndrome de congestion pelvienne est un traitement efficace à long terme?

Oui

Le taux de récidive est faible, inférieur à 10%.

L’usage d’agents d’embolisation liquide (colle, sclérosant) a nettement diminué le taux de récidive par rapport à l’usage des coils (spires de platine), avec un meilleur ressenti par les patientes (aucun produit résiduel dans l’organisme, aucune gêne).

En cas de récidive, il est toujours possible de réaliser une nouvelle session d’embolisation.

Quel est le prix d'une embolisation? L'embolisation est elle remboursée par la sécurité sociale?

Quel est le prix d’une embolisation du syndrome de congestion pelvienne? L’embolisation est elle remboursée par la sécurité sociale?

L’embolisation est remboursée par la Sécurité sociale.

Nos radiologues pratiquent habituellement des dépassements d’honoraires modérés, permettant une prise en charge de chaque patient.

Localisation

Derniers articles