Dr Benjamin Moulin, dernière mise à jour octobre 2022

Embolisation de la prostate, un traitement mini-invasif de l’adénome prostatique

Traitement délivré par voie artérielle. Cicatrice millimétrique. Pas de sonde urinaire.

Hospitalisation d'1/2 journée. Retour à une vie normale en 24 à 48 heures

Pas d'effet indésirable sexuel: préservation de l'éjaculation, de l'érection, et de la continence urinaire

Embolisation de la prostate, en quoi consiste le traitement?

Un changement de paradigme

L’embolisation de la prostate est un traitement novateur du gonflement de la prostate (adénome prostatique) mis au point dans les années 2010.  A l’inverse des traitements habituels qui sont réalisés à travers la verge (voie endo-urétrale), lors d’une embolisation, l’accès à la prostate se fait directement par les vaisseaux.

 

→ Le fonctionnement

L’embolisation consiste à boucher les artères vascularisant la prostate à l’aide de petites billes, (cf schéma) provoquant une interruption de l’apport sanguin. Ceci va avoir pour conséquence une atrophie et un dégonflement de la prostate, qui vont lever l’obstacle à l’écoulement de l’urine et donc les symptômes qui s’y associent.

 

Les avantages d’un traitement peu invasif

L’embolisation de la prostate est un traitement très peu invasif. En effet, il n’y a aucun abord par la verge, et tout se fait au travers d’un cathéter inséré directement dans une artère du plis de l’aine ou du poignet. Il n’y a donc pratiquement jamais nécessité de mettre en place une sonde urinaire pendant ou après l’intervention. Après une surveillance de 4 à 12 heures, le patient peut rentrer à domicile. Le retour à une activité normale se fait habituellement dans un délai de 24 à 48 heures, ce qui est plus court que lors d’un traitement chirurgical.

Enfin, l’embolisation permet de conserver une éjaculation et n’entraîne pratiquement jamais de dysfonctionnement érectile ou urinaire, ce qui en fait un traitement de choix pour les hommes ayant un désir de préserver leurs fonctions sexuelles.

Embolisation de la prostate

Embolisation de la prostate, comment se déroule l’intervention?

L’ENVIRONNEMENT

L’intervention se déroule dans une salle de bloc équipée d’une table de radiologie de dernière génération. Il n’est pas nécessaire d’avoir recours à une anesthésie générale, une sédation consciente ou une anesthésie locale sont suffisantes.

La technique

Après avoir anesthésié la peau, le radiologue accède à une artère au plis du poignet ou de l’aine selon les cas. A l’aide de cathéters, et sous contrôle radiologique, il navigue ensuite dans les vaisseaux jusqu’aux artères prostatiques. Après vérification radiologique du bon positionnement, il injecte des microbilles  jusqu’à ce que les artères soient bouchées.

A la fin de la procédure, les cathéters sont retirés, et le point de ponction ayant servi d’accès à l’artère est recouvert d’un pansement. Il s’agit de la seule cicatrice (millimétrique) laissée par l’intervention.

 Les suites opératoires

Le patient est surveillé 1 heure en salle de réveil, puis retourne dans sa chambre.

La sortie de l’hôpital peut se faire après 4 heures de surveillance, après vérification de l’absence de complication par le radiologue et l’anesthésiste.

Embolisation de la prostate en vidéo

Embolisation de la prostate, quels résultats?

 Symptômes urinaires

Les différentes études montrent un taux d’amélioration significatif des symptômes urinaires (score IPSS) dans 80 à 90 % des cas (plus de 300 publications scientifiques sur le sujet).

→ Fonctions sexuelles

  • Ejaculation:

l’éjaculation est conservée dans 95% des cas

  • Erection:

Selon les études, il existe une stabilité, voir une augmentation de l’IEEF (indice de fonction érectile). Les troubles de l’érection post-embolisation sont pratiquement inexistants.

Revue complète de la littérature disponible dans l’article « effets indésirables et sexuels de l’embolisation de la prostate »

L'embolisation de la prostate permet un retour rapide à une vie normale et une préservation des fonctions sexuelles et urinaires

Des questions sur l’adénome de prostate et l’embolisation?

Contactez nous pour rencontrer un praticien en consultation

Embolisation de la prostate, quels sont les effets indésirables du traitement?

Le risque de complication majeure suite à une embolisation de la prostate est très faible, inférieur à 0.5%.

Quelques complications mineures peuvent survenir, dans moins de 5% des cas, notamment un hématome en regard du point de ponction ou une infection urinaire. Ces complications sont généralement spontanément résolutive, et peuvent dans certains cas nécessité un traitement antibiotique.

En cas de traitement incomplet, une seconde session d’embolisation peut être envisagée. Le traitement par embolisation ne ferme la porte à aucun éventuel traitement ultérieur sur la prostate (chirurgie, radiothérapie ou autre).

Contact

Localisation

Hôpital Américain, 55 Bd du Château, 92200 Neuilly Sur Seine